background

eWays :

accélérer la révolution électrique

Dix ans déjà
Dix années que Renault Group propose dans sa gamme des véhicules électriques et explore la mobilité de demain.

Avec des modèles iconiques électriques et hybrides, des concepts futuristes et des offres pour tous les usages, l’entreprise a ouvert l’ère de l’électrification. Elle passe aujourd’hui à la vitesse supérieure. L’événement eWays Electro Pop est l’occasion de nous projeter dans cet écosystème électrique 360°. En son cœur : des solutions de mobilité durables et génératrices de valeur, des innovations pour des véhicules encore plus puissants, performants et abordables, et un aperçu inédit des modèles que vous retrouverez dans vos garages d’ici 2025. Montez à bord, en route vers le futur (proche).

« Une voiture électrique ? Non merci, si c’est pour passer son temps à la borne de recharge. » nous confie Pimpmyride1 sur un forum auto. « L’électrique ça manque de patate » renchérit Supercar-59. Il est temps de balayer ces mythes. Car oui, l’époque où il fallait brancher son véhicule tous les 100 km, est révolue. Oui, les bornes sont de plus en plus nombreuses (sur la voie publique, mais aussi au sein des entreprises ou à domicile). Non, la voiture électrique ne souffre pas plus du froid qu’un véhicule thermique. Et oui, le bilan carbone d’un modèle électrique est réellement moins élevé que celui d’un véhicule thermique sur l’ensemble de son cycle de vie. Passons maintenant au plaisir de conduite. Immédiatement palpable : la voiture électrique offre un démarrage aussi vif que silencieux, avec un couple instantané propice aux accélérations franches et dynamiques. Être au volant d’une électrique, c’est un peu comme glisser tout schuss sur une piste de ski. Oui, de la patate, elle en a.

Parce qu’elle présente – entre autres – tous ces avantages, l’électromobilité est une solution d’avenir. A condition de s’appuyer sur une chaîne de valeur, responsable et durable

Renault Group, une vision pionnière
Usine Renault Zoe

Encore des doutes ? Nous, non.

Avec des générations d’ingénieurs développant nos véhicules électriques depuis plus de quinze ans, des équipes d’acheteurs formés depuis dix années et des concessionnaires maîtrisant le sujet sur le bout des doigts, tout le monde est au diapason. A tel point que toutes nos usines en Europe se convertissent aujourd’hui pour produire des véhicules électriques. L’avenir de l’électrique, nous y croyons depuis plus d’une décennie. Une décennie pendant laquelle nous avons conçu des modèles pour tous les usages, avec audace.

Et lorsque l’on regarde dans le rétroviseur, les chiffres donnent le sourire.

  • + de 400 000 clients dans le monde
  • + de 10 milliards d’e-km parcourus
  • 30 000 collaborateurs RG formés aux véhicules électriques
youtube play button

Pour finir de convaincre les plus hésitants, nous donnons un coup d’accélérateur. En mettant l’innovation au service de nos clients, pour concevoir des véhicules électriques toujours plus performants et accessibles – et développer des écosystèmes électriques durables, à grande échelle.

Des batteries performantes, accessibles et sûres

Les batteries, soit les organes vitaux des voitures électriques ; elles sont un sujet central pour nos équipes d’ingénieurs.

Pour optimiser tout à la fois leur coût et leur performance, nous adoptons dès 2024 une nouvelle approche : celle de la standardisation.

Standardisation au sens physique du terme puisque nous n’aurons que deux formats de cellules pour l’ensemble de nos batteries, mais aussi en termes de chimie car nous utilisons des batteries lithium-ion à technologie NMC.

Si cette technologie électrochimique Lithium NMC (pour « Nickel, Manganèse, Cobalt ») vous semble encore obscure, regardez cette vidéo :

What's up Battery youtube play button

Ces deux formats sont :

  • Pour les segments A et B, une solution « accessible » fabriquée dans la Gigafactory d’ElectriCity (dont nous parlerons plus loin), offrant un excellent rapport coût / autonomie.
  • Et pour le segment C et les voitures sportives, une solution « performance », permettant la recharge rapide.

 

Curieux d’en savoir plus sur le fonctionnement d’une batterie ? Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir pour briller en société.

Un autre enjeu majeur autour de la batterie, c’est celui de la sécurité. En la matière, nous pouvons affirmer sans rougir que Renault a établi les normes de l’industrie, avec aucun emballement thermique reporté au cours des dix dernières années.

Cela résulte notamment d’une part de la mise en place du « Battery Management System » développé en interne – un système de veille dont sont équipés nos véhicules – pour prévenir toute élévation de température et ainsi réduire risque d’incendie interne à la batterie. Et d’autre part, d’innovations et mesures de sécurité telles que le dispositif d’accès pompier (« Fireman Access »), une solution redoutablement efficace pour que les équipes de secours éteignent rapidement et définitivement un incendie de batterie provoqué par un feu extérieur. Ou encore le « Rescue Code » (un QR code placé sur le pare-brise) qui permet aux pompiers d’accéder facilement à la fiche technique de la batterie.

Pour aller plus loin, (re)découvrez :

Un groupe motopropulseur de pointe

Parlons maintenant e-moteur. Avec dix années d’expérience dans cette technologie, nous misons sur le moteur synchrone à rotor bobiné. Pourquoi ce choix ? Notamment parce qu’il présente des avantages tels qu’un excellent rendement (meilleur que le moteur synchrone à aimants permanents) et une absence de terres rares (il est donc moins onéreux sur une production à grande échelle).

Une technologie éprouvée et des perspectives réjouissantes : la prochaine génération de moteurs synchrones sera prête pour la montée de l’alimentation à 800V, et intègrera des technologies de pointe pour plus de sécurité, de compacité et de rendement.

Puisqu’une image vaut mille mots, voici le portrait de notre futur moteur électrique synchrone à rotor bobiné :

rotor bobiné

Côté électronique de puissance – toujours dans cette même perspective d’efficacité – nous travaillons sur une nouvelle stratégie avec un objectif triple de réduction des pertes électriques, des coûts et de l’encombrement. Cela sera notamment rendu possible avec notre concept « One Box », c’est-à-dire l’intégration de tous les éléments de l’électronique de puissance (onduleur, convertisseur DC/DC, chargeur embarqué) dans un boîtier unique.

Autre décision stratégique : nous allons intégrer verticalement cette électronique de puissance au sein de Renault Group, pour en maîtriser la chaîne de valeur et les coûts. Plus concrètement, nous allons dans un premier temps développer des compétences avancées en matière de conception électronique, puis – dans une seconde phase – internaliser l’assemblage de circuits imprimés.

Nous avons évoqué les innovations en termes de moteur électrique et d’électronique de puissance. Deux éléments constituants d’un ensemble plus vaste : le groupe motopropulseur complet du véhicule. Nous développerons un groupe intégré avec à la fois le moteur synchrone à rotor bobiné, le réducteur et l’électronique de puissance du concept One Box dans un système 3 en 1.

Ce nouveau système, beaucoup plus compact, permettra d’atteindre trois objectifs.
45%
de réduction des pertes électriques
pour une augmentation d’autonomie de 20 km
30%
de réduction des coûts
40
de réduction de l’encombrement
pour offrir plus d’espace dans l’habitacle

Pour aller encore plus loin, nous y ajouterons une technologie de rupture : le moteur à flux axial. Développée en partenariat avec la startup française Whylot, elle présentera de nombreux avantages pour nos véhicules hybrides, tels qu’un coût réduit de 5% et un gain de CO2 montant jusqu’à 2,5 grammes. Des avantages qui seront étendus aux véhicules électriques.

Cet investissement nous permettra aussi de nous positionner comme premier équipementier sur ce type de moteurs électriques à partir de 2025.

La crème de la tech dans nos plateformes

Pour accueillir des batteries sur-mesure ultra performantes et un groupe motopropulseur particulièrement efficace et compact : des plateformes à la pointe en matière d’électrification. Car toutes les briques technologiques dont vous venez d’avoir un aperçu viennent s’y greffer.

Des plateformes que nous allons décliner en deux versions :

  • « CMF-EV» pour les véhicules de segment C/D, dont Nouvelle Mégane E-TECH Electric, qui offrira encore plus de plaisir de conduite.
  • « CMF-BEV» pour les véhicules de segment B, dont la future Renault 5 électrique, qui proposera le meilleur rapport performance/prix possible

Allons un peu plus loin dans la présentation de ces plateformes pour bien comprendre à quel point elles vous rendront la conduite plus douce.

Renault ElectriCity : le meilleur de l’électrique sur le plan industriel

Des plateformes, des batteries et un groupe motopropulseur de pointe pour des modèles électriques toujours plus performants. Pour passer de la vision à l’offensive électrique, nous voyons les choses en grand avec Renault ElectriCity. Un pôle industriel unique en Europe et un centre d’excellence pour l’Alliance regroupant trois usines : Douai, Maubeuge et Ruitz. Et accueillant tout un écosystème de fournisseurs – dont une « Gigafactory » de batteries.

Pourquoi implanter ce « pôle électrique » dans le Nord de la France ? Parce que c’est en produisant depuis ce point stratégique – au cœur de l’Europe – que nous réduirons les coûts logistiques pour les demandes provenant de l’étranger.

Les principales ambitions derrière le projet : stimuler l’innovation et l’efficacité.  Mais également réduire les coûts de production, en s’appuyant sur l’excellence industrielle de Renault, notamment en tirant parti de lignes d’assemblage flexibles capables de produire deux plateformes et en mutualisant des fonctions indirectes entres les trois usines.

Avec une ambition de 400 000 véhicules par an, Renault ElectriCity sera le centre de production le plus important et compétitif d’Europe ! Et pour accompagner ce projet ambitieux, 700 emplois directs seront créés d’ici 2025, répartis entre les usines de Maubeuge, Douai et Ruitz. En parallèle, un pôle universitaire verra prochainement le jour, pour proposer des dispositifs de formation adaptés à l’évolution du marché automobile et contribuer à des travaux de recherche.

Pour être incollable sur le sujet :
youtube play button
Une batterie pour plusieurs vies

Nous avons évoqué le plaisir de conduite, la performance, l’autonomie des véhicules électriques. Vient maintenant la question de la durabilité, et plus particulièrement de celle des batteries. Là encore, nous avons une bonne nouvelle qui rabat les cartes des idées reçues : les batteries survivent aux voitures qu’elles équipent. Car comme les chats, les batteries ont plusieurs vies. Et au cours de chacune d’entre elles – autrement dit tout au long de leur « cycle de vie » – nous allons chercher à extraire de la valeur pour rendre nos véhicules encore plus rentables, et abordables. Explications.

L’avenir est électrique : à bord de 10 nouveaux modèles

Vous l’avez compris, nous avons déjà un pied dans le futur de la mobilité électrique. D’ailleurs, la famille va s’agrandir dans les cinq prochaines années, avec dix nouveaux modèles.

Vous avez peut-être déjà aperçu les show-cars préfigurant les deux premiers. Mégane eVision, une berline électrique dynamique aux traits audacieux, qui bénéficiera de toutes les possibilités offertes par la plateforme modulaire CMF-EV ; et la mythique Renault 5 électrique, basée quant à elle sur la plateforme CMF-BEV, qui renouera avec un design iconique, tout en misant sur la performance et l’accessibilité. Mégane eVision donnera naissance à Nouvelle Mégane E-TECH Electric dans quelques mois et la nouvelle R5 électrique devrait arriver sur le marché en 2023.

Sept autres modèles, des gammes Alpine et Renault, viendront s’y ajouter, dont – vous le devinerez aisément – un autre modèle mythique revisité. S’il vous faudra encore un peu de patience pour y monter à bord, sachez déjà qu’ils auront cela en commun : un excellent rapport prix/performances, sans compromis sur le design.

Nouvelle Mégane E-TECH Electric sera bientôt accompagnée d’un second modèle sur la plateforme CMF-EV

Après la R5, une autre icône de Renault fera son retour en version 100% électrique sur la plateforme CMF-BEV

Le « Dream Garage » 100% électrique d’Alpine sera bientôt constitué

« Dans les années 90, la musique électro a connu un grand succès en France. Elle a donné naissance à la « French Touch » avec des groupes emblématiques. L’Electro Pop est la « Renault touch » de l’électrification. Nous visons des voitures emblématiques, qui se hissent au sommet des hit-parades. »

Luca de Meo, CEO de Renault Group

Au-delà de l’accessibilité, des innovations en matière de technologie et de design, nous visons – avec notre future gamme – le mix le plus écologique marché européen en 2025, avec jusqu’à 90% de véhicules électriques dans le mix des ventes Renault. Le futur sera électrique, et il sera propre.

Partager cette page
arrow-left arrow-right

Top 5 des contenus

play button
Watt's up? Battery
play button
Watt's up? V2G
play button
Watt's up? ElectriCity
play button
ElectriCity : le pôle d'excellence électrique du nord de la France
play button
Véhicules électriques : dix ans d'expertise